Quelles sont les principales nouveautés de Google Analytics 4 ?

Cette mise à jour de l’outil Universal Analytics a été annoncée le 14 octobre 2020. Il dispose de plusieurs fonctionnalités supplémentaires afin de compléter sa version antérieure.

Des prédictions grâce à l’intelligence artificielle

L’Intelligence artificielle permet de proposer des statistiques et des prédictions en se basant sur des résultats déjà existants. Il donne une alerte en cas de produit très prisé (pour prévenir les ruptures de stock) ou alerter à propos d’une tendance, par exemple. Cette intelligence est au cœur de Google Analytics 4, accompagnée du machine learning.

Ce machine learning pourra prédire plusieurs tendances pouvant correspondre à votre entreprise. Il se basera sur le comportement et les visites de l’audience du site pour prédire ces tendances, et ainsi envoyer des recommandations à son utilisateur.

Tous ces outils sont destinés à anticiper le comportement du client, dans le but d’optimiser les rendements et limiter les pertes.

Des nouvelles dispositions respectant l’anonymat.

Il faut savoir que cette mise à jour de Google Analytics n’entre pas en conflit avec les normes du RGPD (règlement général sur la protection des données). Ce dernier nécessite l’accord des internautes afin d’obtenir leurs données personnelles à l’aide de traceurs. L’alternative proposée par Google dans cette mise à jour sépare la notion de comportement commercial d’un individu de la notion d’identité. Ainsi, seuls les comportements, clics et appareils des visiteurs du site sont analysés sans qu’il ne soit possible d’obtenir leurs identités (si le visiteur n’en donne pas l’autorisation). Google Analytics 4 ne fait pas le lien entre les données et la personne, et ne récolte pas d’adresse IP, les données sont donc anonymisées. Ce système permet donc la collecte de données pour prédire un comportement commercial sans se trouver dans l’illégalité.

Un recueil de données d’une même personne sur plusieurs applications.

Initialement, Analytics Universal permettait de récupérer des données sur un utilisateur, même s’il se connectait sur différents appareils, à conditions que la connexion ait lieu depuis un navigateur. Analytics 4 innove sur ce point en aménageant la possibilité de pouvoir collecter des données sur un visiteur à partir de ses navigateurs d’une part, mais aussi de ses applications mobiles d’autre part. Cela est possible grâce à une fonctionnalité présentée par Google intitulée “App + Web”. Cette technologie combine le travail de plusieurs traqueurs présents à la fois sur le Web et aussi sur les applications, et harmonise l’ensemble pour établir le profil commercial de l’internaute.

Une mise à jour en corrélation avec Google Ads.

Google Ads étant le service chargé de proposer des publicités aux utilisateurs, la mise à jour des traceurs se devait également d’optimiser la publicité. Dorénavant, les publicités seront synchronisées à la fois sur le téléphone mais aussi sur l’ordinateur des individus, sachant qu’Analytics 4 lie les deux. (Il suffit de lier le compte Google Ads aux propriétés de Google Analytics 4).

Il en découle, au-delà de cette synchronisation, que l’internaute fait désormais partie d’un groupe d’audience. L’achat d’un produit à partir du téléphone fera disparaître totalement les publicités liées à ce produit sur l’ordinateur (et inversement). Suite à cet achat, les publicités seront mises à jour sur les deux plateformes, en proposant de nouveaux articles en adéquation avec le groupe d’audience du client.

Qu’est ce qui change par rapport à l’ancienne version universal ?

La mise à jour de Google Analytics propulse ce traceur vers un nouveau mode de fonctionnement, un nouveau mode de traitement des données. Celui de Universal, vieux de presque 15 ans, a été remplacé. Ici, c’est la notion d’évènement qui prime. Cette notion regroupe tout type d’action de l’utilisateur et ne se base pas uniquement sur le nombre de sessions vues. Ce modèle se rapproche de Facebook Analytics, lui aussi organise une collecte donnée sur le célèbre réseau social, en comptabilisant les couvertures, mention “j’aime”, statut amoureux des visiteurs d’une page commerciale. Tous ces facteurs compilés permettent de dresser un tableau de l’internaute pour lui proposer des produits, et aide la page commerciale à modeler son contenu, et son offre.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur telegram

D'autres articles qui pourraient vous intéresser !

Echangeons sur vos projets !
Gratuit | Sans engagement | Conseils personnalisés

Nos experts en communication digitale sont à votre disposition pour échanger sur vos projets, et plus généralement sur votre stratégie de communication digitale. Bénéficiez d’une prise de contact rapide pour obtenir de précieux conseils personnalisés, et des informations sur notre fonctionnement et nos services.